« …/…Garde ton amour éternel. 

L’hiver, l’astre éteint-il sa flamme ?

Dieu ne retire rien du ciel ;

Ne retire rien de ton âme ! »

Victor Hugo

Voici venu bientôt le temps du passage, celui qui nous offre de transformer nos ombres ténébreuses en lumières incandescentes, laboure inlassablement les profondeurs de notre âme et déploie des promesses d’éternité à la nouvelle année annoncée…

2020 s’éteint peu à peu, après nous avoir brassés, éreintés, essorés au regard de toutes les traversées qu’il nous a fallu surmonter et des effondrements auxquels nous continuons d’assister… Ah, il nous en a fallu du courage, de l’énergie, de l’amour, de la foi en la vie pour tenter de nous tenir debout inlassablement jour après jour… et même si mon coeur saigne encore de n’avoir pu s’ouvrir suffisamment pour accueillir tant de souffrance, je pose l’intention qu’une puissante ardeur nous porte toutes et tous à nouveau en 2021.

2021 justement, année 5… Quel symbole ! 

L’Homme avec un grand H, la conscience incarnée, l’union, l’équilibre, la renaissance alchimique par excellence, celle qui unit Ciel et Terre, le 5ème élément, la croix avec son centre symbole d’harmonie, les cycles de la vie, l’union du féminin et du masculin, le pentagramme dans lequel s’inscrit l’Homme initié, l’Homme de Vitruve, celui qui incarne lui-même la lumière…

Quelle magnifique promesse cette année porte en elle !

Elle nous propose d’ouvrir tout grand nos coeurs afin d’oser lever les voiles de l’ignorance et faire briller l’étoile flamboyante que tout compagnon de route se doit de rencontrer… Tout ce qu’incarne le Pape du Tarot de Marseille qui nous invite à déployer notre potentiel d’amour, à nous mettre à l’écoute de nos aspirations vers un idéal individuel ou de société, à remettre du sacré dans nos existences, à accueillir nos espaces émotionnels afin de réintégrer notre pouvoir et cesser de placer notre potentiel de vie dans les mains d’un « autre ».

Il s’agit de prendre enfin la responsabilité de nos existences, d’effectuer nos propres choix en conscience et cesser de nous soumettre à l’autoritarisme pour enfin incarner une posture d’adulte maître de ses choix, donc libre…

Vous l’aurez compris, 2021 vient questionner notre rapport au pouvoir… Et si l’on considère que ce nombre est constitué des Arcanes 20 (Arcane du Jugement) et 21 (Arcane du Monde), il est aisé d’y voir qu’un processus d’évolution nous est demandé : la manifestation d’une nouvelle conscience, le déploiement d’un nouvel Être émergeant de nos profondeurs, répondant à l’appel de la vie, pour nous mener à l’équilibre, l’unité, la réalisations suprême, à un monde enfin réunifié au coeur duquel nous pourrons enfin danser dans la joie de notre incarnation…

Le risque est que tout le monde n’entende pas cet appel et que certain(e)s choisissent de retourner dans les profondeurs de leurs propres ombres par peur de la lumière. Au niveau individuel, nous pourrons donc assister à des comportements de soumission, de dépression, de peur, de désespérance. Au niveau collectif, cela peut engendrer des résistances, des conflits, des manifestations d’autoritarisme, d’enfermement, d’autodestruction ou de contraction pour tenter de maintenir un système dont l’effondrement semble peu à peu inéluctable…

A nous de rester ancrés au plus profond de nos êtres, afin d’accueillir du mieux possible les événements à venir. Nous sommes libres de répondre à l’appel de l’Amour, à une renaissance alchimique de l’humanité dont je ne pense pas me tromper en disant qu’elle se poursuivra dans les années à venir… Il est de notre entière responsabilité de choisir de déployer notre diamant intérieur et de continuer à accueillir encore et encore ce que la vie nous présente en chemin…

Je vous souhaite un lumineux passage vers 2021, de très belles fêtes de fin d’année et que cet espace vous offre d’incarner bientôt l’éclat d’un renouveau !

« …/… Envole-toi bien loin de ces miasmes morbides ;

Va te purifier dans l’air supérieur,

Et bois, comme une pure et divine liqueur,

Le feu clair qui remplit les espaces limpides.

Derrière les ennuis et les vastes chagrins

Qui chargent de leur poids l’existence brumeuse,

Heureux celui qui peut d’une aile vigoureuse

S’élancer vers les champs lumineux et sereins ;

Celui dont les pensers, comme des alouettes,

Vers les cieux le matin prennent un libre essor,

Qui plane sur la vie, et comprend sans effort

Le langage des fleurs et des choses muettes ! »

Charles Baudelaire – Elévation

Catégories : BLOG

Cathy

Accompagnante de l'Être ❤️ | Messagère du vivant 🕊🖋| Exploratrice de l'invisible 🌟 | Collectionneuse de chouettes 🦉🧙‍♀️

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.